Actualités

80 km/h : la mesure entre en vigueur le 1er juillet

 
 
80 km/h : la mesure entre en vigueur le 1er juillet

Toutefois, la vitesse sur les sections de routes comportant au moins deux voies affectées à un même sens de circulation est relevée, sur ces seules voies, à 90 km/h.

La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %). Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55% de la mortalité routière). Une réduction de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central - limitée à 90 km/h - permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an. C’est mathématique : agir sur la vitesse permet de diminuer le nombre des accidents de la route et leur gravité. En roulant à 10 km/h de moins, en cas de danger, on peut éviter un choc à 50 km/h.

80-km-REDUCTION-DISTANCE_imagelarge

Détails de la mesure :

A partir du 1er juillet, le 80 km/h devient la vitesse du régime général. Elle s’applique à tous : camions, voitures, conducteurs novices.
 Exception : les sections avec créneaux de dépassement sur routes à 3 ou 4 voies, sans terre-plein central, sont maintenues à 90 km/h.

POURQUOI SUR LES ROUTES À DOUBLE SENS SANS SÉPARATEUR CENTRAL ? 

La mesure s’applique sur les routes bidirectionnelles sans séparateur central les plus structurantes. C’est sur ces routes où l’accidentalité est la plus forte que les effets de la mesure seront les plus marqués.
 Par route avec séparateur central, il faut entendre routes physiquement séparées par une ou deux glissières métalliques, en béton ou par un terre-plein qui peut accueillir de la verdure. Une ligne blanche, des zébras ne sont pas un séparateur central.
 Certaines routes du réseau secondaire aujourd’hui limitées à 90 km/h resteront à cette vitesse, car elles sont configurées de telle sorte qu’elles permettent de sécuriser davantage les dépassements. Il s’agit des tronçons de route comportant au moins deux voies affectées (deux fois deux voies et trois voies à un même sens de circulation, et uniquement dans ce sens de circulation. Attention, si la voie opposée à cette double voie est unique, celle-ci aura, selon la nouvelle règle commune, une vitesse limitée à 80 km/heure).
 Les voies concernées concentrent 55% de la mortalité routière sur le territoire français.

Comment conduire en Corrèze à partir du 1er juillet 2018 ? Dossier de presse : Cliquez-ICI