Actualités

Mathilde Marthe Faucher, Juste parmi les Nations de la Corrèze

 
 
Mathilde Marthe Faucher, Juste parmi les Nations de la Corrèze

Mathilde Marthe Faucher, Juste de France parmi les nations, s'est éteinte le 2 août 2018 à l'âge de 105 ans.

La cérémonie d'hommage a eu lieu le 8 août 2018 à Allassac en présence de M. Venceslas Bubenicek, directeur de cabinet de la préfecture de la Corrèze.

Mathilde Marthe Faucher est née le 14 mars 1913 à Chatras, commune d'Estivaux en Corrèze.

Son sens de la fraternité, de la justice et du courage illustre l’honneur de la France. En cachant et en sauvant deux enfants juifs de 9 et 12 ans, elle a incarné la lumière et l’espérance dans une période sombre de l’histoire. Parce que les menaces qui pesaient sur eux lui étaient insupportables, elle a agi avec cœur au péril de sa vie.

En ravitaillant et soignant des maquisards corréziens, elle a véhiculé l’esprit de résistance, là encore sans se soucier du danger qui pesait sur elle et sa famille. Elle fut médaillée pour acte de courage et dévouement, chevalier de la légion d’Honneur.

Mathilde Marthe Faucher, entourée des siens, de la population et des élus, ne perdait jamais une occasion de démontrer son humanité, sa simplicité et son humour. Malicieuse autant que généreuse, elle a toujours considéré n’avoir fait que son devoir et il ne lui est jamais venu à l’esprit de faire autrement. Marque de son humilité, elle avait déclaré lors d’une interview : « Tant d’honneur pour une si petite personne ». Manifestant ainsi sa gêne lors des marques de distinctions qui lui semblaient disproportionnées.

Depuis le 17 février 2012, le collège d’Allassac porte son nom. Ce seront ainsi des générations de collégiens qui se souviendront des actes exemplaires de Mathilde Marthe Faucher. Par ailleurs, depuis 2010, autre symbole de cette mémoire indélébile, le nom de Mathilde Marthe Faucher est gravé sur deux murs : le Mémorial de la Soah et le mur d’honneur du Jardin des Justes parmi les Nations de Yad Vashem à Jérusalem.

Comme tous les Justes de France, Mathilde Marthe Faucher pensait avoir simplement traversé l’histoire. En réalité, elle l’a écrite. Nous lui exprimons à nouveau aujourd’hui la reconnaissance de la Nation.

Télécharger le discours de M. Venceslas Bubenicek, directeur de cabinet : ICI