Cohésion sociale et solidarité

 
Solidarité

Selon le Conseil de l’Europe, la cohésion sociale est « la capacité de la société à assurer le bien-être de tous ses membres, incluant l’accès équitable aux ressources disponibles, le respect de la dignité dans la diversité, l’autonomie personnelle et collective et la participation responsable ». Elle implique de façon générale le renforcement du lien social pour l’ensemble de la population mais aussi, plus spécifiquement, l’inclusion sociale des personnes vulnérables.

L’Etat n’en est pas le seul acteur : les lois de décentralisation ont fait des collectivités territoriales des responsables essentiels du champ social dans lequel interviennent également de façon importante les associations et les organismes sociaux.

L’Etat reste néanmoins le fédérateur légitime de projets et d’actions concourant à la cohésion sociale et affirme son rôle d’ « animateur » dans un concert de partenaires, sans nier celui des autres acteurs. Il se positionne dans une fonction d’ingénierie sociale, d’« ensemblier » de projets et d’acteurs afin de trouver des solutions collectives dans le champ sociétal.

Cette posture est complémentaire de la fonction « régalienne » de protection des populations.

Aide aux ressortissants de l'ONAC

L'office départemental des anciens combattants vient en aide à ses ressortissants

en savoir plus sur [Egalité et citoyenneté : la République en actes]

Egalité et citoyenneté : la République en actes

Egalité et citoyenneté : la République en actes

« Aller plus loin, faire vivre l’égalité, renforcer la citoyenneté, c’est chercher sans répit, sans fausses excuses, à nous hisser à la hauteur des exigences des Français. C’est porter toujours plus haut nos ambitions » a déclaré le Premier ministre.