Fêtes de fin d'année : attention au skimming !

 
 
Fêtes de fin d'année : attention au skimming !

Le Ministère de l'Intérieur met en garde face ce type d'arnaque à la carte bancaire apparu en France en 2008. Prenez garde également si vous souhaitez effectuer vos achats sur Internet.

Chaque année, de nombreuses personnes sont victimes de fraudes aux cartes de paiement qu’il s’agisse de carte à débit immédiat, carte de crédit, carte prépayée ou autre carte d’achat.

Le "skimming" est une manière de piéger un système de lecture de données bancaires. Sur les distributeurs automatiques de billets (Dab), il se manifeste par l'installation d'un lecteur de bandes magnétiques, ou "skimmer", qui est relié à une toute petite caméra, à peine visible, pour lire le code confidentiel qui sera composé au moment du retrait.

Toutes ces données sont ensuite exploitées par un expert en informatique, qui réencode (ou reprogramme) d'autres cartes magnétiques. Il ne reste plus alors qu'à partir faire des retraits, le plus souvent à l'étranger.

Le skimming peut également être l'utilisation frauduleuse de numéros de carte bancaire sur Internet.

CONSEILS :
  •  Surveillez vos cartes et les données s’y rapportant. 
  •  Ne quittez jamais votre carte des yeux durant vos transactions.
  •  Demandez aux commerçants de confirmer le montant qui sera débité de votre carte.
  •  Détruisez soigneusement vos facturettes de transactions et veillez à détruire tous les reçus et documents contenant des données à caractère financier.
  •  Comparez soigneusement vos reçus à vos relevés de compte (en ligne). Si vous repérez une transaction suspecte, prenez immédiatement attache avec votre banque.
  •  Ne notez jamais votre code confidentiel et ne le communiquez jamais à qui que ce soit, même si votre interlocuteur prétend travailler pour votre banque, la société ayant émis votre carte ou la police.
  •  Ne conservez pas votre chéquier avec vos cartes.
  •  Apposez votre signature sur vos nouvelles cartes dès que vous les recevez.
  •  Découpez en plusieurs morceaux les cartes arrivées à expiration / bloquées / non utilisées en veillant à détruire la piste magnétique et/ou la puce dès que vous recevez vos nouvelles cartes. Ne jetez pas tous les morceaux dans la même poubelle.
  •  Ne laissez pas vos cartes sans surveillance dans un sac, un porte-documents ou la poche d’une veste dans un lieu public et ne vous séparez jamais de vos effets personnels.
  •  Lors de transactions en ligne, assurez-vous que vous disposez d’un antivirus et d’un système d’exploitation à jour.
  •  Vous pouvez éviter de communiquer les données se rapportant à vos cartes en recourant à des systèmes tels que Pay-Pal , iDeal , des cartes prépayées et des services bancaires en ligne pour l’achat de biens et services.
LES DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES (DAB) :

Regardez autour de vous. Si quelqu’un vous observe, se comporte bizarrement ou vous met mal à l’aise, choisissez un autre DAB. Ne vous laissez pas distraire par des inconnus durant votre transaction.

  •  Si vous remarquez quoi que ce soit d’inhabituel sur le DAB, si certains éléments sont mal fixés (clavier, écran, fente d’insertion de la carte) ou s’il vous semble pour quelque raison que ce soit que ce DAB a été trafiqué, n’utilisez pas ce distributeur et signalez le immédiatement à la banque ou aux services de police.
  •  Tenez-vous près du DAB. Cachez toujours le clavier avec votre main libre et positionnez-vous de sorte à cacher la vue à toute personne qui voudrait vous observer lorsque vous tapez votre code confidentiel.
  •  Si le DAB ne vous rend pas votre carte, signalez immédiatement la perte de la carte à votre banque.
LES TERMINAUX DE PAIEMENT (POS) :

Les données électroniques de votre carte peuvent être copiées à votre insu (c’est ce que l’on appelle le skimming ) dans des commerces, notamment dans des bars, restaurants, stations-services automatisées et au niveau des caisses automatiques des parkings.

  •  Ne quittez jamais des yeux votre carte durant le paiement (et gardez là toujours en main si possible).

Insistez pour ne jamais perdre de vue votre carte.

LES VOYAGES (HÔTELS, RESTAURANTS) :

A l’occasion d’un séjour dans un hôtel, votre carte de crédit vous sera probablement demandée pour garantir le paiement de la chambre (et autres services). Le numéro de la carte et votre nom suffisent généralement. Toutefois, il peut arriver que de plus amples renseignements vous soient demandés dans le cadre d’une procédure classique :

  •  N’autorisez jamais le commerçant à photocopier le verso de votre carte (le recto suffit et peut être photocopié). Cela permet d’éviter l’utilisation frauduleuse du cryptogramme de sécurité (les 3 chiffres au dos de votre carte). Si toutefois cela vous arrive et que vous ne pouvez empêcher que le verso de votre carte soit photocopié, il y a lieu d’envisager le blocage immédiat de votre carte.
  •  Si le commerçant lit la piste magnétique de votre carte pour la valider, demandez quelle utilisation sera faite des données et quelles sont les données qui seront stockées, comment, où et pour quelle durée. Si les données sont stockées localement dans un fichier texte, il pourrait y avoir un risque et vous pouvez envisager de demander le blocage de votre carte. Si les données sont stockées après cryptage ou si le stockage n’est pas local (ex : au siège de l’établissement), le risque est moindre de voir vos données volées / utilisées frauduleusement.
  •  Ne fournissez jamais le code confidentiel de votre carte (si code il y a) au préalable mais utilisez le uniquement au moment de régler la facture finale. Cela évitera tout accès au solde total de votre carte.
  •  Assurez-vous que votre carte vous est bien restituée et qu’elle n’est pas conservée comme « garantie ». Bien que de plus en plus de bars et cafés procèdent de la sorte, cela n’est pas prudent (une alternative consiste à remettre une carte secondaire ou une carte spécimen avec des identifiants factices).
  •  Ne remettez pas votre pièce d’identité (ex. passeport, permis de conduire) en « garantie ». Des photocopies feront parfaitement l’affaire mais choisissez l’une ou l’autre des deux options : soit les données de votre carte de crédit, soit votre pièce d’identité. En remettant les deux, vous augmentez le risque de fraude ou de vol d’identité. N’oubliez pas de demander à ce que les photocopies soient détruites (ou vous soient remises) à votre départ.
  •  Même si cela reste rare, certains hôtels stockent des données personnelles (y compris les données des cartes de crédit) sur leurs clés électroniques. Etant donné que vous ne pouvez jamais être totalement sûr de ce qui est enregistré sur ces cartes, assurez-vous de toujours garder votre clé avec vous durant votre séjour et en quittant l’établissement, assurez-vous que les données électroniques sont correctement effacées / supprimées / écrasées ou emportez la clé avec vous et détruisez la. Ne jetez jamais ces clés dans des poubelles publiques.
  •  Lors de l’entrée dans un bar, un café, un restaurant ou un club, il est de plus en plus courant de demander une carte comme « garantie » pour toute commande. Cela n’est évidemment pas très sûr et vous avez comme alternative de fournir une carte secondaire ou une carte spécimen avec des identifiants factices.

En principe, dans la plupart des cas, vous êtes protégé contre tout usage frauduleux de votre carte de paiement et de son solde mais cela peut toutefois être source d’inconvénients majeurs en cas de blocage ou de demande de remplacement.

QUE FAIRE SI VOUS ETES VICTIME D'UNE FRAUDE (OU D'UN VOL D'IDENTITE) ?
  •  Contactez immédiatement votre banque ou la société vous ayant délivré cette carte pour demander son annulation et le gel du / des compte(s) associé(s). 
  •  Si possible, essayez de vider le compte concerné.
  •  Si possible, évitez que de grosses sommes (ex. salaires) soient virées sur le(s) compte(s) concerné(s).
  •  Signalez les faits à la police locale.
  •  Surveillez vos relevés de compte en ligne et signalez tout mouvement suspect à votre banque. En principe, tout préjudice vous sera remboursé mais parfois, il vous faudra attendre qu’une enquête interne soit menée. Si vous devez faire face à des frais (franchise) ou dommages, nous pouvons vous conseiller sur la façon d’éviter que tout cela vous soit facturé.
  •  Si les dommages fixés sont conséquents, vous pouvez envisager la mise en place d’une alerte provisoire sur votre crédit afin d’éviter toute difficulté en lien avec des demandes de prêt, crédit, assurance, hypothèque, investissement, abonnement à une ligne téléphonique portable, etc.
  •  Surveillez vos rapports de solvabilité afin de vous assurer que personne n’a ouvert de nouveaux comptes à votre nom.
En savoir plus :